Les Flèches

La flèche est constituée du tube/fût, des plumes naturelles ou en plastique, de l'encoche et de la pointe.

Les tubes/fûts se divisent en 3 grandes groupes (bien sûr, à l'intérieur pour chasue matériau, il y a aussi des qualités différentes).

* Tube aluminium et aluminium+carbone

* Tube carbone

* Fût bois.

L'avantage de l'aluminium en tir extérieur : on retrouve facilement la flèche avec un détecteur de métaux.

Dans cette article il est uniquement question des fûts bois.

Si l'on tire un arc historique ou un longbow, il faut tirer avec un fût bois. La discussion de la matière première fait la joie de certains archers. Ils peuvent en parler pendant des heures – et n'hésitent pas à changer d'avis d'une saison à l'autre.

A l'origine de cette article était la question : c'est quoi du sitka spruce (non pas sytca, sytqua, citqua), puis vient la question et le cèdre alors, on parle de quel cèdre ?

Les noms entendus

Épicéa (Picea) des conifères, dont font partie les cèdres et les sapins (picea abies) et d'autres, suivant les sources entre 43 et 46 sous-genres.

* Cèdre (cedrus) il y a 4 espèces Cèdre du Liban (Cedrus libani), Cèdre de l'Atlas (Cedrus atlantica) une sous-espèce du précédent, Cèdre de Chypre (Cedrus brevifolia), Cèdre de l'Himalaya (Cerus deodara). Le cèdre du Liban pousse en France.

« Cèdre » de Californie : Pour 'faciliter' les choses, dans les pays anglo-saxon on appèle cedar (cèdre) d'autres espèces comme le tuya géant (cèdre de l'Ouest, cèdre de Californie) (Thuya plicata). En France on l'utilise souvent comme arbre de haie.

Cèdre blanc du Canada ou Thuya du Canada (Thuja occidentalis)

Cyprès de Lawson (Port Orford cedar) : d'après RJ Bachner c'est le bois qui était pendant longtemps 'roi » dans la fabrication des fûts. Son nom scientifique est Chamaecyparis lawsoniana. Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, voici la traduction de ma phrase préférée de l'article de RJ Bachner : « … ce qui était le mieux dans la flèche, c'était son arôme. On semblait être moins contrarié en cas de casse parce que ainsi on bénéficiait l'arôme du cèdre. »

- Sapins : l'épicéa commun (Picea abies) = sapin : très connu dans le genre le Sapin de Noël/sapin de Nordmann (Picea abies nordmanna),

- Sitka spruce (Picea sitchensis) commercialisé par l'entreprise Hildebrand dans l'état de Washington, USA. Nom français : Épinette de Sitka ou épicéa de Sitka. C'est un arbre qui ne pousse que sur la côte nord-ouest des Etats-Unis (Washington, Alaska). Hildebrand propose aussi des fûts en 'Douglas fir' soit Sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesii). Chouette, encore un sapin. Mais non, comme son nom ne l'indique pas, c'est un arbre d'un autre genre de conifères, les Pseudotsga poussent surtout sur la côte pacifique des Etats-Unis.

Pin (pinus) le genre comporte de très nombreuses espèces, par exemple le pin sylvestre (Pinus sylvestris) qui est parfois vendu sous le nom Pin du Nord, puis le pin parasol (Pinus pinea) et, dans les Landes on trouve principalement le pin maritime (Pinus pinaster)

En général, se n'est pas indiqué de quel espèce de pin viennent les fûts en vente.

Pin compressé : pin du Nord compressé. Pin densifié veut dire la même chose. Après quelques recherches, j'ai trouvé cette explication : « C'est de la sciure de bois, très sèche, comprimée à haute pression qui forme des bûches cylindriques ou rectangulaires. La pression est telle, que la sciure de bois chauffe à l'intérieur de la machine. C'est alors que la lignine (pas facile à prononcer), contenue naturellement dans le bois, entre en action et va jouer son rôle de liant. » (source).

Bambou (bambouseae), il s'agit d'une tribu de plantes (la tribu se situe entre famille et genre une sorte de sous-famille en somme), pour les flèches on semble utiliser Pseudosasa amabilis (bambou moyen, anglais : Tonkin bamboo) et Pseudosasa japonica. Dans le kyudo on utilise traditionnellement du bambou des montagnes (aucune idée s'il s'agit d'une espèce précise).

Ci-dessous une image de la parenté des espèces utilisés pour faire des flèches.

Coniferes utilisé pour faire des fleches

Les espèces d'arbres utilisées pour la fabrication de flèches d'après RJ Bachner

* Cèdre de Lawson,

* Sapin de Douglas,

* Erable,

* Frêne – il apprécie, mais le bois est lourd

* Yellow cedar (cèdre jaune), il peut s'agir de Thuja occidentalis (voir plus haut) ou du (faux-)cyprès de Nootka (Cupressus nootkatensis).

* Chundoo, il pense qu'il s'agit de l'épinette de Sitka (voir plus haut), mais d'après une de ses sources il s'agit de Pin tordu (Pinus contorta).

* Pin ou cèdre laminé (en anglais 'laminated', ce que mon dictionnaire traduit par contreplaqué).

Dans cette liste manque

* Bambou

* Bouleau (Roger Asham, 1545)

* Noisetier (testé)

* Tremble (Populus tremula), (Roger Asham, 1545).

* Viorne lantane (Viburnum lantana) jeunes pousses, attesté au néolithique (Ötzi).

* Certains chênes (Roger Asham, 1545). Cet auteur a essayé ou vu des flèches fabriquées avec beaucoup de bois différents, qui souvent ne volaient pas bien, C'était par exemple le cas des flèche de sureau.

Conclusion

Beaucoup de flèches sont importées des Etats-Unis. Certains archers semblent penser que des flèches en bois importées de ce pays sont forcément meilleures que des flèches fabriquées en France ou ailleurs en Europe.

Beaucoup de variétés de bois peuvent être utilisés pour fabriquer une flèche. Vous n'avez qu'à faire des expériences, puis lancer une production artisanale !

 

Auteur : Sigrun Strunk

 


Date de création : 14/04/2016 21:57
Dernière modification : 15/04/2016 00:35
Catégorie : - Informations pratiques
Page lue 45241 fois